Professionnels
A propos de l'UFC-Que Choisir | Contactez-nous
Accueil > Questions fréquentes consommateurs


Je suis un particulier




  Affichage et Communication

 Pourquoi rendre les résultats de vos tests accessibles à tous et autoriser les professionnels à en faire usage ?

Nous sommes partis d’un constat : face à la multitude de labels et autres informations rarement objectives sur les produits, le consommateur est souvent perdu. Nous voulions mettre à disposition des consommateurs un repère facilement identifiable, objectif et indépendant. En autorisant le professionnel à faire mention de ce résultat dans sa publicité, suivant des conditions très strictes, les consommateurs auront ainsi accès à nos évaluations et pourront faire leur choix en prenant en compte notre avis.
 Seuls les produits dont la note est égale ou supérieure à 14/20 sont éligibles à la diffusion de la Note Que Choisir. Pourquoi ?

Pour l’UFC-Que Choisir, un produit doit atteindre cette note pour être considéré comme un bon choix, apte à l’usage attendu par le consommateur. Cette note est la résultante de l’évaluation de plusieurs critères définis pour chaque test et dont le consommateur peut gratuitement prendre connaissance sur notre site Web à la rubrique « comment nous testons » accompagnant chacun de nos tests (exemple pour les lave-linge).
 La note sur 20 ne sera pas accompagnée des critères d’évaluation. Cette note seule sera-t-elle en mesure d’aider le consommateur à faire son choix ?

Étant accompagnée d’une jauge permettant de situer visuellement le produit par rapport au meilleur du test, la note sur 20 est immédiatement utile, dès lors que la comparaison du produit par rapport à ses concurrents est accessible instantanément. La jauge permet de situer le produit non seulement par rapport au meilleur du test, mais aussi de façon plus large, le consommateur sachant combien de produits ont été évalués lors du test.
 Quel est le réel intérêt de la Note Que Choisir pour le consommateur ?

La Note Que Choisir offre une vision synthétique de l’avis global de l’UFC-Que Choisir sur le produit en question et permet de le situer rapidement par rapport à d’autres produits testés et ce, avant l’acte d’achat.
 Cette Note Que Choisir peut-elle être affichée pour toutes les catégories de produits?

Non, c’est par exemple impossible pour les véhicules automobiles, où d’autres critères comme la fiabilité doivent être pris en compte, ou encore pour des produits dits équivalents ou similaires mais qui n’auraient pas été testés. La première condition d’attribution de l’accord donné par Bureau Veritas est pour nous la stricte identité entre le produit testé et celui bénéficiant de l’autorisation.
 Quels seront les premiers produits à bénéficier de la diffusion de la Note ?

Peuvent potentiellement en faire usage les produits dont la note est égale ou supérieure à 14/20 et dont la date de publication des résultats est postérieure au 1er avril 2016 dans nos publications.
 À partir de quand pourrons-nous voir dans le commerce la Note Que Choisir ?

Si des fabricants sont intéressés, le consommateur pourrait voir les premières apparitions de la Note Que Choisir courant novembre 2016.


  Financement

 À qui seront reversées les royalties de la commercialisation de la licence ?
À quoi serviront-elles ?

Une fois Bureau Veritas Certification rémunéré pour ses prestations de contrôle, l’engagement de notre association est d’employer l’éventuel excédent pour le bénéfice de tous les consommateurs. Notre fonds de dotation, destinataire exclusif de ces excédents, doit financer et mettre en œuvre des projets au service de tous et dont les résultats seront accessibles gratuitement, comme des applications permettant de repérer et d’éviter les ingrédients indésirables dans les cosmétiques, la construction d’un observatoire indépendant de la ponctualité des transports ferroviaires, ou encore de la qualité des réseaux de télécommunication.
 Les grandes marques pourront certainement se payer la licence ; quid des PME, moins riches ?

Compte tenu des prix fixés, 4 000 € HT pour une reprise sur le produit ou son emballage, nous pensons que la Note Que Choisir sera accessible aux PME.


  Contrôle et suivi

 Pourquoi avoir choisi Bureau Veritas Certification comme tiers pour la gestion et la diffusion de la Note Que Choisir ?
À quoi serviront-elles ?

Bureau Veritas Certification est un acteur important et reconnu de l’audit et du contrôle du respect de référentiels dans le domaine des produits et des services. Après consultation de plusieurs organismes similaires, il nous a paru évident de s’allier les compétences de cet organisme, compte tenu de cette expertise qui doit permettre de contrôler tant en amont qu’en aval le respect de nos conditions.
 Qui contrôle et garantit le bon usage de la Note Que Choisir ? Quels outils de veille allez-vous utiliser ?

Bureau Veritas Certification validera en amont chaque demande, sur présentation par le fabricant des exemples de reprise. De même, Bureau Veritas Certification contrôlera de façon aléatoire, lors d’enquêtes régulières, le respect des engagements pris ainsi que l’absence de fraude. Enfin, nous comptons également sur la vigilance de tous les consommateurs, qui pourront nous alerter sur le site www.lanotequechoisir.org et vérifier par eux-mêmes si la reprise est autorisée ou non. Le numéro de licence unique, figurant sur la reprise, peut être saisi dans le formulaire de vérification et la réponse est instantanée : reprise autorisée ou non. En fonction de cette réponse dont nous sommes avertis, en coordination avec Bureau Veritas Certification, nous interviendrons si nécessaire pour faire cesser tous les usages illicites.
 Les résultats des tests ne paraîtront-ils pas biaisés si seulement une partie des fabricants éligibles achètent la licence pour la diffuser ?

Non, grâce à la jauge permettant de situer le produit dans son environnement concurrentiel, le consommateur saura toujours s’il existe des produits mieux notés, même si les fabricants n’ont pas souhaité faire usage des résultats du test.
 Combien de temps la licence est-elle valide ?

La durée est d’un an à compter de la date de première parution des résultats du test dans nos publications. Cette durée peut être prolongée de 6 mois au plus si le fabricant est en mesure de démontrer que le produit testé est toujours commercialisé, et n’a pas subi de changements dans sa composition et son processus de fabrication. Toutefois, cette prolongation n’est pas possible pour les produits alimentaires ou ceux dont la gamme évolue très rapidement comme les produits informatiques. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site www.lanotequechoisir.org.
 Il est possible qu’un produit change de formule pendant l’année de la licence... Comment éviter qu’un produit qui a changé depuis les tests Que Choisir n’affiche votre logo ?

La possibilité de tester à nouveau le produit et de retirer sans délai l’autorisation donnée doit éviter ce risque. Par ailleurs, si nous découvrons un usage frauduleux, nous entreprendrons, aux frais du fabricant en cause, une campagne d’information destinée à avertir tous les consommateurs et à les mettre en garde.


  Crédibilité et indépendance

 Avec la commercialisation de la Note Que Choisir, pouvez-vous encore parler d’indépendance de l’UFC-Que Choisir vis-à-vis des marques ?

Sans aucun doute, nous pensons que le système mis en place garantit notre indépendance. Aucun flux financier entre les fabricants et notre association n’existe. Tous les fabricants peuvent, compte tenu des coûts modestes demandés, recourir à la Note Que Choisir, mais seulement après publication des résultats sur notre site ou dans notre mensuel. Les éventuels excédents sont exclusivement employés pour des projets autres que des tests comparatifs. Enfin, notre totale transparence sur le circuit de commercialisation et notamment les flux financiers, ainsi que la présence d’auditeurs extérieurs, que ce soit Bureau Veritas Certification ou nos commissaires aux comptes, sont pour nous des garanties fiables.
 Ne craignez-vous pas de perdre des abonnés avec cette communication ? Qu’en pensent vos adhérents et abonnés ?

Nos abonnés ont bien entendu la primeur de l’information, la reprise n’étant autorisée qu’après la publication des résultats dans nos revues et site. Ils sont également les seuls à en avoir l’exhaustivité, et notamment notre avis commenté. Enfin, nous les avons bien sûr interrogés, et ils se sont montrés ouverts quant à l’intérêt de notre démarche qui sert tous les consommateurs.
 La crédibilité de l’UFC-Que Choisir ne risque-t-elle pas d’être remise en cause ?

Ce risque est maîtrisé. Nous l’avons évalué, discuté avec nos abonnés et notre Conseil d’administration et mis en place des modalités strictes. Il n’y a aucun impact sur le processus de test : nous continuons, à partir de nos études de marché, à acheter anonymement dans le commerce les produits testés, à rédiger nos protocoles de test en fonction des usages du produit par le consommateur, à soumettre les produits à des tests dans des laboratoires indépendants, choisis et commandités par nous, et à publier nos résultats et nos évaluations sans intervention des fabricants. Ce n’est qu’au terme de ce processus qu’un fabricant sera en droit de faire sa demande de reprise, dont les modalités seront contrôlées par Bureau Veritas Certification. Nous pensons également que le système mis en place est de nature à prévenir le risque de tromperie pour le consommateur, le numéro unique de licence étant un instrument adéquat pour vérifier les mésusages et les usages non autorisés. De même, les vérifications en aval avec notamment la possibilité de tester à nouveau le produit et de retirer sans délai l’autorisation donnée doivent, selon nous, assurer la crédibilité de notre projet.
 Il se peut que la Note Que Choisir ait beaucoup de succès auprès des fabricants. Comment éviter que l’UFC-Que Choisir ne devienne dépendant de ces royalties de marques ?

Conscients de ce risque, nous avons choisi de limiter les recettes provenant de la commercialisation de ces licences à 5 % au plus des recettes totales de notre association. De même et pour éviter qu’un fabricant n’abuse des possibilités de reprise en raison de sa forte présence sur le marché, nous avons choisi de limiter à 10 licences au plus par test cette faculté.
 L’UFC-Que Choisir est une association indépendante au service du consommateur. Dès lors, pourquoi ne pas afficher les notes publiquement sans commercialiser une licence auprès des fabricants ?

L’indépendance est une valeur essentielle de notre association. Elle se traduit notamment par l’indépendance financière garantie par nos lecteurs et nos adhérents. Grâce aux recettes tirées de nos publications, nous pouvons dépenser près de trois millions d’euros par an pour acheter et tester dans des laboratoires indépendants les 2 800 produits que nous évaluons chaque année. L’intégralité de nos résultats est réservée à nos fidèles lecteurs. Mais nous voulons aussi, conformément à notre objet social, que tous les consommateurs puissent avoir accès à une information de qualité. Nous croyons que le fait d’autoriser les professionnels à en faire usage dans le respect de conditions strictes accessibles à l’adresse www.lanotequechoisir.org est le moyen le plus efficace. Pour s’assurer du respect des conditions de reprise, nous avons chargé Bureau Veritas Certification de contrôler, avant diffusion, la communication du professionnel et de vérifier également sur le marché l’absence de fraude. Ceci a un coût et il doit être supporté par les fabricants bénéficiaires de la reprise qui, en payant le prix de cette licence temporaire, y contribuent.
 Comment assurez-vous la fiabilité de la Note ?

L’évaluation des produits dans le cadre de nos tests est le fruit du travail de nos ingénieurs, souvent en collaboration avec nos homologues européens. Comme nous, nos partenaires respectent les mêmes préceptes : totale indépendance à l’égard des fabricants se traduisant par une absence totale de publicité dans les supports, des produits achetés anonymement, des protocoles de test mis au point par nos experts et des résultats analysés par eux, la note étant la résultante des critères considérés comme pertinents pour apprécier l’aptitude à l’usage du produit testé.
La fiabilité de la Note se construit aussi à travers le travail de groupe de nos experts, la cohérence des résultats dans les tableaux comparatifs et nos relectures avant publication. Notons que les fabricants sont informés des résultats concernant leurs produits ceci afin d’établir un dialogue contradictoire avant publication, ceci dans le cadre de la norme NF X 50 005 portant sur les essais comparatifs.
Cette expertise au service exclusif du consommateur garantit la fiabilité de notre avis.
 Comment informez-vous les fabricants de la possibilité d’utiliser la Note Que Choisir?

Cette partie n’est pas du ressort de notre association. Bureau Veritas Certification se charge de contacter les fabricants et si ces derniers sont intéressés, notre partenaire pourra conclure avec les fabricants intéressés le contrat de licence.

Vérification de la validité de la licence